Savoir-faire en cave

La priorité dans la vinification est de révéler le caractère des vins Mâconnais qui sont particulièrement fruité et frais, tout en gardant leur minéralité et un parfait équilibre entre gras et vivacité. Ce procédé se fait naturellement, d’une façon minimaliste et très peu interventionniste pour révéler au mieux les saveurs du terroir.

 

Une fois les raisins à la cuverie, un doux et lent pressurage pneumatique est effectué afin d’obtenir une extraction meilleure. Pour clarifier les jus, le moût est débourbé à basse température, plus ou moins longtemps suivant le millésime. Selon les cuvées, les fermentations alcooliques démarrent en cuves à température contrôlée ou en fût de chêne français. Cette étape dure quelques semaines au cours desquelles les levures présentes dans les jus transforment les sucres en alcool. Ensuite, pour attendrir et stabiliser les vins, les fermentations malolactiques entrent en jeu.

 

Un soutirage est effectué avant l’élevage sur lies fines pour enlever les lies grossières. Pour développer la complexité des arômes, des bâtonnages sont parfois nécessaires afin de remettre les lies en suspension.

 

Pour l’embouteillage, certaines cuves sont sélectionnées et assembliées après les dégustations. C’est à partir du printemps que l’on peut mettre en bouteille, au domaine, aux dates fixées grâce au calendrier lunaire.

Les bouteilles reposent ensuite en cave climatisée jusqu’à la vente.